Skip to main content

L’histoire de Signé Sardou commence en 1986. Maurice Buaz est alors Directeur de l’Ecole de Musique de Saint Maurice l’Exil. Depuis quelques années déjà, il donne en fin d’année scolaire un opéra ou un conte musical pour enfants permettant ainsi la participation de tous les élèves de l’Ecole. Mais, cette année-là, il a l’idée d’arranger tout un spectacle consacré à Michel Sardou, alors au sommet de sa gloire. C’est ainsi qu’est né Signé Sardou, un spectacle faisant appel à l’ensemble des instruments enseignés à l’Ecole, mais aussi à l’outil informatique et aux instruments de synthèse qui en sont à leurs balbutiements. Il fait aussi appel au monde du show biz – chanteurs, choristes, techniciens professionnels – les élèves et les professeurs sont imprégnés soudain de la musique de variété. Un an de préparation et de répétitions sont nécessaires, mais à l’époque l’effet de surprise est colossal. Le spectacle sera donné 15 fois entre 1988 et 1989, devant plus de 20 000 personnes.

Le temps a passé, Maurice Buaz a quitté Saint Maurice l’Exil, il a monté d’autres spectacles, fait de nouvelles rencontres. Il donne notamment Quelques mots d’amour, Yesterday, et Crooners, au Théâtre antique de Vienne où il y a pris ses habitudes.

Nous sommes maintenant en 2017 et il décide de redonner Signé Sardou au moment où la star arrête sa carrière de chanteur. En 30 ans, les choses ont changé, les enfants ont grandi, quitté l’Ecole et la musique, mais certains musiciens sont restés, les amis, les vrais, ceux sur qui on peut compter, ceux avec qui on peut construire des projets. L’association Singali qui produit le spectacle a été créée, le groupe s’est professionnalisé, les musiciens viennent de toute la Région, de l’agglomération Roussillonnaise, bien sûr, mais aussi de Vienne, St Etienne, Valence… Le groupe d’amis s’est constitué au fil des années, les Viennois sont restés eux aussi et seront présents dans Signé Sardou version 2.

Stéphane Vettraino

L'ami de toujours

Stéphane Vettraino, l’ami de toujours que Maurice Buaz a rencontré au Conservatoire de Givors à l’occasion de l’enregistrement d’un album sur les groupes rock de la ville (Factory notamment, avec Yves Matrat et « Puce »…). Pianiste de jazz, directeur d’Ecole de musique, compositeur, il est bien connu des Viennois par ses chevauchées fantastiques au piano sur des films muets lors de Ciné-Concerts organisés par Jazz à Vienne. Stéphane a gentiment accepté de jouer l’un des stands synthé.

Valérie Lavigne-Delhomme

Professeure de violoncelle

Valérie Lavigne-Delhomme est professeure de violoncelle dans les Conservatoires alentours, c’est la petite dernière qui a rejoint le groupe lorsque Maurice Buaz a intégré le quatuor à cordes dans le spectacle. Elle appartient aussi au Quatuor Kynesis basé à Estrablin.

Sophie Garcia

Chanteuse soliste

Sophie Garcia, l’une des chanteuses solistes (le spectacle fait appel aussi à la voix féminine), est là depuis 2008, depuis l’hommage à Michel Berger. Inoubliable Sadia de Starmania, Sophie chante dans divers groupes et ensembles, elle a des projets plein la tête, c’est une valeur sûre de l’orchestre, et son talent n’a d’égal que sa gentillesse.

Signé Sardou version 2, c’est un savant mélange entre les tubes de la star (Les lacs du Connemara, La Java de Broadway, La maladie d’amour, Le France…) et les titres moins connus (La pluie de Jules César, La vieille, Les bateaux du courrier…). Ces derniers laissent par ailleurs une large place à l’expression d’un orchestre semi symphonique puisque Signé Sardou rassemble 30 musiciens et chanteurs, pour la plupart professionnels : rythmique, section de cuivres, quatuor à cordes, choristes et solistes.

C’est fort du franc succès obtenu à la salle Baptiste Dufeu en Juin 2018 que Signé Sardou revient, cette fois à la nouvelle salle du Manège à Vienne les 14 et 15 Novembre prochains.

Un nouveau Sardou

Signé Sardou revient, oui, mais dans une version 2.1 ! A Péage, c’est Nicolas Reyno qui avait la tâche de chanter Sardou, tâche dont il s’acquitta magnifiquement. Mais Nicolas étant pris par ses propres spectacles, c’est Olivier Debauge, habitant la région de Saint Etienne qui tient désormais le rôle. Du casting organisé en Mars dernier, c’est lui qui fut le Sardou le plus brillant parmi la vingtaine de candidats présents (A lire : Rencontre avec Olivier Debauge).

Et puis…, certes, Maurice Buaz est toujours en préparation d’un nouveau show, cette fois-ci ce sera un hommage à Maritie et Gilbert Carpentier, le célèbre couple qui anima pendant des années les samedis soirs de la télévision française à l’époque où cette dernière savait encore faire de vrais spectacles de variété. Mais comme on le dit souvent, on revient toujours à ses premières amours : est-ce pour fustiger le temps qui passe ? (Sardou dirait « Putain de temps »…), est-ce pour entendre encore une fois la cornemuse des lacs ?, est-ce un prétexte pour retrouver les amis derrière un synthé ou une batterie ? Toujours est-il qu’il y a une vraie « maladie d’amour » entre Sardou et celui qui l’a poursuivi une grande partie de sa carrière. Signé Sardou est aussi et surtout un clin d’œil aux musiques de Jacques Revaux, puisque tous les titres du spectacle ont été écrits de la main du célèbre arrangeur.

Signé Sardou, samedi 14 Novembre à 16h00 et dimanche 15 Novembre à 16h00 – Le Manège, 30 Avenue Général Leclerc, 38200 Vienne.

Rémi

About Rémi

Percussionniste au sein des différents orchestres dirigés par Maurice Buaz depuis 2007 / Concepteur du site MAURICEBUAZ.COM / Webmaster et membre de l'association Singali.