Rencontre avec Olivier Debauge, qui incarnera Michel Sardou dans Signé Sardou, les 14 et 15 Novembre prochains, au Manège à Vienne.

Originaire de la région du Forez, Olivier baigne dans la musique depuis sa plus tendre enfance, grâce à son entourage familial.
A 14 ans, il commence à chanter au sein de la chorale de son collège. Puis, dès l’âge de 15 ans, il choisit de suivre des cours de chant à l’Ecole Massenet Comédie pour se perfectionner. Quelques années plus tard, il intègre plusieurs formations en tant que chanteur leader. Il connaîtra les beaux jours des orchestres de bal, du temps où il y en avait encore…
Fan de Michel Sardou depuis toujours, l’envie lui vint de reprendre ses chansons. C’est ainsi qu’il créera sa propre association, avec en activité phare un spectacle dédié à son idole de toujours.
Ce spectacle lui donnera notamment l’opportunité de faire les premières parties d’Age tendre et tête de bois et de Didier Barbelivien. Fort de ces expériences, l’évidence de continuer à chanter les chansons de Michel Sardou ne fait plus aucun doute, et reste pour Olivier un plaisir immense de partager avec le public sa passion pour ce monument de la chanson Française.
Bonjour Olivier ! Tu rejoins la troupe de Signé Sardou pour tenir le rôle principal. Qu’est ce qui t’a motivé à passer le casting ?
OD : Bonjour Rémi ! Depuis très longtemps, je rêve d’incarner Michel Sardou avec une grande formation… j’avais vu quelques extraits de Signé Sardou sur Facebook et à l’annonce d’un casting pour recruter le rôle principal du spectacle, je ne pouvais – je ne devais ! – pas passer à côté de cette chance ! Tu sais, je tourne avec un spectacle Sardou, mais je chante sur bande son… alors, je devais tout tenter pour chanter avec un tel orchestre…. et j’ai bien fait ! Le plaisir et le partage sur scène ne sera certainement pas le même !
Raconte-nous comment ça s’est passé, le casting, ta rencontre avec Maurice… ?
OD : J’étais un peu stressé ce jour-là car conscient de ne pas avoir le droit à l’erreur ! je me suis lancé dans la bataille ! J’avais préparé la chanson Vladimir Ilitch pour l’occasion… je ne sais pas pourquoi, mais c’est une chanson qui m’a marqué dans le répertoire de Sardou. J’étais l’un des premiers à me présenter au casting. Margaux et Maurice m’ont reçu très gentiment. Je savais Maurice très strict… Au final, j’ai rencontré quelqu’un de passionné, maîtrisant le sujet à la perfection et d’une grande gentillesse… un moment de stress mais qui restera gravé en moi…
Je crois savoir que ce qui a fait la différence avec les autres candidats, c’est que comme Nicolas avant toi, ta voix est proche de l’originale…
OD : Nicolas est un chanteur de talent avec un charisme énorme. Quelle fierté de lui succéder dans cette belle aventure ! Nous avons la chance effectivement d’avoir une voix avec des intonations qui se rapprochent de celle de Michel Sardou. Personnellement je ne m’en rends pas vraiment compte, mais le retour du public est souvent unanime sur ce point et comme le public a toujours raison… Même Margaux et Maurice s’en sont rendus compte 😉 ! Plus sérieusement, je crois que ni l’un ni l’autre ne cherchons à imiter l’artiste. Nous l’interprétons humblement, en ayant la chance de pouvoir partager tout ça sur scène, avec le public !
Puisque tu parles de partage, dans Signé Sardou, tu vas partager la scène et les chansons de Sardou avec un grand orchestre et d’autres solistes, notamment pour des duos ou trios… c’est une première pour toi ?
OD : Ce n’est pas vraiment une première, non ! J’ai fait partie d’un orchestre généraliste et je partageais la scène avec d’autres chanteuses et chanteurs sur des tournées d’été. Et puis, au sein de mon association, je tourne avec une chanteuse sur un spectacle dédié aux années 80. En revanche, ce qui sera une vraie première, c’est de chanter Sardou avec un grand orchestre et sur des arrangements magnifiques de Maurice. J’ai hâte d’y être !
Nous vivons un moment « extraordinaire » avec la crise sanitaire. Le monde du spectacle est fortement impacté. Quel est ton regard sur tout ça ?
OD : Bien entendu, il faut se protéger de ce nouveau fléau ! Il est vrai que le monde du spectacle est lourdement impacté, pas que les artistes d’ailleurs… Toutes les entreprises « de l’ombre » souffrent énormément ! C’est pourquoi il faut aller aux concerts, continuer à faire vivre le spectacle vivant, à produire des spectacles, s’adapter et rassurer les gens par rapport aux mesures sanitaires… Nous ne savons malheureusement pas combien de temps cette situation va durer, alors restons prudent mais continuons à chanter, à jouer et à sortir !
Qu’as-tu envie de dire à celles et ceux qui ne te connaissent pas encore pour qu’ils viennent nombreux au Manège les 14 et 15 Novembre prochains, sachant que les protocoles sanitaires en vigueur seront bien évidemment appliqués ?
OD : Je leur dis qu’il FAUT venir ! Ce spectacle doit être vu ! Hâte d’incarner mon idole de toujours entouré de cette équipe de fous furieux !  Je vous promets un spectacle de qualité, un moment inoubliable ! Merci mille fois à Maurice de m’accueillir dans cette famille musicale…

Merci Olivier, je suis ravi d’avoir enfin pu faire ta connaissance !

Rémi

About Rémi

Percussionniste au sein des différents orchestres dirigés par Maurice Buaz depuis 2007 / Concepteur du site MAURICEBUAZ.COM / Webmaster et membre de l'association Singali.