Skip to main content

Interview de Véronique Larose

By 5 avril 2018septembre 27th, 2020Interviews

On continue notre série d’interviews des solistes de Signé Sardou avec l’interview de Véronique Larose ! A lire et partager !

La première fois que nous t’avons vu sur scène aux côtés de Maurice, c’était dans Yesterday, tu avais le rôle de Marylin. Parle-nous de ton parcours artistique et de ta rencontre avec Maurice.

VL : Je chante depuis toute petite, c’est une vraie passion, et dans des répertoires et des styles variés, au gré des rencontres musicales.

Toute petite, je faisais de la variété avec mon frère qui animait des soirées musicales pour des mariages, des anniversaires, réveillons…

Dès 15 ans, j’ai pris des leçons de chant dans différents conservatoires, au gré de mes mutations professionnelles : Marseille, Lille , Nîmes… J’ai pu à ces occasions aborder des airs d’opéra en soliste, duos et ensembles. J’ai interprété notamment le rôle de Polly dans L’Opéra de quat’sous  en 1989 et celui de Vincenette dans de larges extraits de Mireille de Gounot en 1990 à Uzes.

Parallèlement, j’ai chanté avec des ensembles jazz lors de diverses soirées dans un répertoire varié de standards de jazz (répertoire de Stan Getz et A. Gilberto). J’ai aussi chanté avec le Transmusical de Vienne dans des Medley et une pièce intitulée Rubicon notamment.

L’enseignement de la musique fait partie de ma vie également : J’ai enseigné en collège entre 1987 et 2011, période durant laquelle j’ai dirigé des chorales d’adolescents et créé des spectacles avec accompagnement instrumental. Depuis 2011, je me consacre au chant et à la direction de chœurs d’adultes. C’est depuis cette période que je peux m’investir dans les projets initiés par Maurice Buaz,  par ailleurs beau-frère d’une collègue de travail.

Grâce à cette rencontre avec Maurice, j’ai eu la grande chance de chanter en soliste et choriste soliste au Théâtre Antique de Vienne sur les deux derniers spectacles Yesterday et Crooners ! Un lieu ma-gique ! Je comprends à présent les artistes qui sur scène nous disent que ce lieu est à nul autre pareil… et c’est vrai ! De vraies aventures musicales et humaines, de grands bonheurs…

Comme Lilou, tu seras à la fois choriste et soliste dans Signé Sardou. C’est beaucoup de travail en perspective ?

VL : Oui, en effet. Du travail mais un réel plaisir de partager ces moments d’osmose musicale avec d’autres chanteurs, et accompagnés d’un si bel orchestre rassemblé pour l’occasion !

D’où te vient cette technique vocale impressionnante ?

VL : Comme je l’ai dit, je chante depuis toujours. Le fait d’aborder des styles très variés me permet d’enrichir ma voix. Mes passages dans les différentes formations à Vienne m’ont aussi permis de faire de nombreux stages Gospel, dans le cadre de Jazz à Vienne, avec Sabine Kouliet Pascal Horecka, avec des représentations sur la scène de Cybèle à Vienne. J’ai beaucoup appris avec eux !

Le travail vocal que je propose à mes choristes me permet également de la travailler très régulièrement.

Comment appréhendes-tu les chansons de Michel Sardou ? On n’a pas l’habitude de les entendre chanter par des femmes…

VL : Je connais peu de chansons de Michel Sardou, les plus connues seulement, j’étais très jeune au sommet de sa carrière… Je découvre un chanteur qui aimait de belles instrumentations, et qui interprète des chansons avec un accompagnement orchestral très riche. L’idée d’interpréter de manière différente, et avec d’autres timbres vocaux que celui qui est attendu me séduit, tout comme celle de proposer des duos ou trios sur ses chansons.

Tu diriges plusieurs chorales de la région… peux-tu nous en dire plus ?

VL : Je dirige en effet trois chorales sur l’année.

« Le Chœur de la Source » à Tupin et Semons le lundi soir, la chorale « Nouvelles Légendes » à Saint-Clair du Rhône le mardi soir, et la chorale « De Cœurs en Choeur » le mercredi. Trois chorales de chansons françaises, chacune ayant son propre programme. Je crée les arrangements pour deux d’entre elles.

Le jeudi soir, je fais du Modern Jazz… car la danse est aussi une passion pour moi.

Enfin, de septembre à décembre, depuis quatre années maintenant, je dirige également le « Gospel Garden Group » à Jardin, chorale éphémère pour un concert unique dans l’église de Jardin, à l’initiative de la Mairie et du Comité des Fêtes.

J’aime partager ma passion avec les choristes : leur faire travailler leur voix, tout oublier le temps des répétitions,  leur permettre de prendre de plus en plus de plaisir à chanter et à se retrouver ensemble autour de projets communs et de concerts, et apporter du bonheur aux public.

Avant de se quitter, as-tu un message particulier pour celles et ceux qui nous lisent ?

VL : Tous les musiciens et chanteurs  rassemblés pour l’occasion sur ce projet se retrouvent avec un réel bonheur. Nous espérons tous faire partager de très beaux moments musicaux avec un public très nombreux ! Rendez-vous les 2 et 3 juin avec vos proches, parents et amis ! Si vous venez, je vous promets même quelques belles surprises !

 

Merci Véro pour le temps que tu nous as consacré dans ton emploi du temps bien rempli ! On se retrouve très vite sur scène !

Rémi

About Rémi

Percussionniste au sein des différents orchestres dirigés par Maurice Buaz depuis 2007 / Concepteur du site MAURICEBUAZ.COM / Webmaster et membre de l'association Singali.