Maurice Buaz

Chef d’orchestre, arrangeur & créateur de spectacles

Depuis sa plus tendre enfance, Maurice Buaz a toujours rêvé d’être musicien. Au milieu des années 60, alors qu’il se rend au collège en bus, il entend pour la première fois Yesterday des Beatles. Depuis ce jour, c’est décidé, il fera tout pour suivre le même chemin.

Après de brillantes études, il devient chef d’orchestre et Directeur de Conservatoires à la fin des années 70. Il n’a pas 25 ans. Dans le même temps, il enseigne le piano et le saxophone, mais aussi l’écriture, l’analyse et l’arrangement.

A la fin des années 80, alors qu’il a baigné toute son enfance dans le milieu de la musique classique et savante, il a l’idée de monter un spectacle de musique populaire autour des chansons de Michel Sardou, déjà au sommet de sa gloire. Premier spectacle d’envergure avec l’orchestre d’élèves et de professeurs qu’il dirige – idée qui fera école – il en profite pour faire entrer les synthétiseurs et les ordinateurs au Conservatoire alors qu’ils n’en sont qu’à leurs balbutiements.

Se rendant compte de ses lacunes dans le domaine de l’acoustique, il entreprend alors des études d’ingénieur du son qui lui permettront d’acquérir la maîtrise complète de ses futurs spectacles. Il devient même Gérant du studio d’enregistrement “La Grange aux Loups“ à Lyon, au milieu des années 90. Ce sera le temps des rencontres fructueuses… La dernière en date : un projet de Comédie Musicale avec Grégory Lemarchal, projet qui ne verra malheureusement jamais le jour.

Au début des années 2000, il se rapproche de ses vraies passions que sont l’écriture et l’arrangement, passions qu’il avait un temps délaissées. Suivront des spectacles tels que Eclats d’étoiles en 1995, Mozart en Décembre, un conte musical pour enfants qu’il compose en 2000. Viendra ensuite Quelques Mots d’Amour, un hommage à Michel Berger en 2008 puis s’enchaîneront dans la foulée Cabaret en 2010, avec le concours de circassiens locaux et Ciné-Concert en 2011. Se souvenant de ce qu’il écoutait dans le bus, il décide en 2013 de rendre hommage aux « 4 garçons dans le vent » au travers de YesterdayIl utilisera les couleurs de l’orchestre symphonique au Théâtre Antique de Vienne dans une mise en scène façon « Cirque du Soleil ». Enfin, ne voulant négliger aucun style de musique, il monte Croonersspectacle reprenant les standards de Frank Sinatra et son Rat Pack, avec une formation « à l’américaine ».

Si l’on fait le compte, ce sont près de 1 000 chansons arrangées, 3 comédies musicales et près de 20 spectacles tous styles confondus.

Travailleur infatigable (il est toujours professeur de piano, Directeur et chef d’orchestre), Maurice Buaz n’en finit pas de nous surprendre.

A noter que Maurice Buaz a reçu la Médaille du Mérite de la Ville de Givors et la Médaille d’Honneur de Terrebasse, son village natal, pour l’ensemble de son oeuvre.

J'aime la musique par dessus tout, et toutes les musiques. Tous les genres, tous les styles. Grâce à la diversité de mes fonctions, j'ai appris beaucoup, j'apprends encore et j'apprendrai toujours.